Principaux travaux et entretien général

Depuis la mise en vigueur du nouveau Code civil du Québec, les syndicats de copropriété ont l’obligation de constituer un fonds de prévoyance strictement réservé aux réparations majeures des parties communes. Les cotisations au Fonds de prévoyance doivent être accumulées annuellement afin de pouvoir en couvrir les coûts.

Voici la liste des travaux majeurs qui ont été faits au cours des dernières années. Les travaux identifiés d’un astérisque (*) sont des travaux d’entretien payés à même le budget de fonctionnement annuel. Les autres travaux ont été effectués à partir de notre Fonds de prévoyance et/ou de cotisations spéciales, levées au besoin.

Travaux récents

Année
Travaux
Coûts
1996 Toits mansardes

260,000$

1997 Portes : façades des maisons de ville

130,000$

2006 Piscine extérieure : structure et coins renforcis

25,000$

2006 / 2009 Toits terrasses à l’avant des maisons, au dessus des garages pour les 6 terrasses

5 millions$

2010 / 2013 Calfeutrage portes et fenêtres, avant & arrière *

65,000$

2011 / 2013 Toits blancs des 30 édifices

1,5 million$

2012 Foyers : mise aux normes

236,000$

2012 Clôture 600 séparant la propriété du parc du Limousin, * (remplacement)

4,350$

2014 Descente de garage 400 entrée de Perche

10,000$

2015 Descente garages : – 300 et 400 (entrée Victoria)

26,000$

Au besoin Clôtures mitoyennes (remplacement) *
Au besoin Maçonnerie (murs extérieurs) *

Travaux à venir

Au cours des trois à cinq prochaines années le Syndicat prévoit investir dans deux projets de remplacement d’éléments des parties communes : la piscine et les toits mansardes.

Le Syndicat se fait un devoir de suivre en détail la réalisation des travaux majeurs effectués sur sa propriété. À preuve, le remplacement des toits terrasse (5 millions$), des toitures (1,5 million$), et de la mise aux normes des foyers (236 000$), ont été réalisés en deça des prévisions budgétaires, à cause d’un suivi diligent.

Comme pour les travaux passés, ces ouvrages seront précédés d’études de faisabilité, de consultations avec les copropriétaires et d’une planification budgétaire serrée.